ENT premier degré

Le déploiement de ce service en ligne est encore expérimental dans l’académie de Versailles. Quelques communes, communautés de communes se sont lancées dans la fourniture de type de services pour leurs écoles.

Des expérimentations ont été menées au niveau national pour valider le fonctionnement du futur Annuaire Académique Fédérateur du premier degré.

Une première vague de généralisation est prévue pour la rentrée 2015-2016.

Ce service permettra d’alimenter automatiquement et de façon sécurisée les ENT et d’alléger les tâches d’administration des directeurs d’école et des équipes d’accompagnement.

Les grands principes

  1. Un portail unique pour accéder à tous les services numériques authentifiés de l’école
  2. Un annuaire alimenté automatiquement à partir des informations du système d’information (AAF)
  3. Des services intégrés ou connectés : des espaces de stockages adaptés aux usages, une gestion pluriannuelle des données, des archivages.
  4. Une garantie de service 24h/24 et 7j/7
  5. Un support technique
    Cette liste n’est pas exhaustive. Vous pouvez retrouver le détail des attendus dans les annexes du document édité par le ministère.

Un projet ENT est co-piloté par des représentants de l’état (services du rectorat : DSDEN, DSI, DANE), des écoles et de la collectivité qui met en œuvre l’ENT . Cette gouvernance partagée permet d’assurer le suivi du projet, la mise en place des accompagnements et des formations.

Un volet pédagogie et numérique

La mise en œuvre d’un ENT s’organise autour du projet d’école. Cette dynamique de changement permet d’impliquer tous les acteurs de la communauté scolaire. Les établissements peuvent s’appuyer sur le Label numérique éducatif pour construire leur projet.

L’arrivée d’un ENT dans son école est l’occasion de dépoussiérer la charte d’usage des services numérique de l’école, mais aussi de se penser sur des sujets d’actualité comme l’éducation aux médias et à l’information.

Un cadre juridique renforcé

Comme dans le second degré le traitement des données à caractère personnel dans l’ENT est encadré par un acte réglementaire qui définit notamment les catégories de données traitées dans les ENT, leurs finalités et leurs destinataires (RU003, 30 novembre 2006).

La mise en place d’un ENT premier degré obéit aux mêmes contraintes règlementaires que dans le second degré :

  • une convention spécifique encadre les responsabilités de chacun (fourniture des annuaires, sécurité et confidentialité des données support, accompagnement, formation, etc. )
  • une déclaration auprès de la CNIL représentant un engagement au respect des finalités et des modalités du droit d’accès prévues dans le cadre de l’arrêté réglementaire unique.

Des référents

Des interlocuteurs académiques

  • les directions départementales de l’éducation, IEN TICE départementaux, IEN de circonscription
  • le service de la DANE : DAN, adjoint au DAN, chargé de mission ENT, conseillers de bassin pour le numérique éducatif
  • le service DSI du rectorat

Des partenaires académiques pour les ressources et services connectées à l’ENT

  • le réseau des ateliers CANOPÉ départementaux

Pour aller plus loin

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)