Schéma directeur

Refonte du référentiel national des ENT

Le ministère de l’éducation nationale propose une nouvelle version du schéma directeur des espaces numériques de travail. Il définit les nouvelles orientations préconisées pour les projets ENT, pour les éditeurs de solutions ENT.

Le schéma directeur des ENT (SDET [1]) dans sa nouvelle version propose une ré-écriture complète du référentiel national pour prendre en compte l’évolution des éco-systèmes numériques dans les établissements.
Le référentiel est organisé en trois grandes parties : document principal, annexe opérationnelle et documentation d’accompagnement. Cette nouvelle approche permet de faciliter la lecture pour les porteurs de projets.

Cadres de confiance

On distingue trois grandes familles d’espaces de confiance dans le paysage numérique français :

  • France connect : le domaine de confiance des services publics
  • Le portail informatique académique : le domaine de confiance des services déconcentrés du ministère de l’éducation nationale
  • L’ENT : le domaine de confiance pour les activités de communication (dont la communication avec les familles), les activités de collaboration, les activités pédagogiques, des écoles, collèges et lycée

La nouvelle définition de l’ENT fait référence au terme « communauté éducative »

Dans chaque école, collège ou lycée, la communauté éducative rassemble les élèves et tous ceux qui, dans l’établissement scolaire ou en relation avec lui, participent à l’accomplissement de ses missions. Elle réunit les personnels des écoles et établissements, les parents d’élèves, les collectivités territoriales, les associations éducatives complémentaires de l’enseignement public ainsi que les acteurs institutionnels, économiques et sociaux, associés au service public de l’éducation

article L111-3 du Code de l’éducation modifié par l’article 5 de la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République

Le référentiel s’articule autour d’autres référentiels du numérique éducatif  :

  • CARMO [2] : les équipements mobiles en contexte scolaire
  • CARINE [3] : les infrastructures informatiques en contexte scolaire

Le chapitre 8 de l’annexe opérationnelle [4] est consacré à tous les aspects juridiques liés aux projets ENT.

La notion de cadre de confiance permet de réaffirmer la vocation des espaces numériques de travail comme des lieux d’échange et d’apprentissage sécurisés du numérique pour les élèves dans le respect des lois françaises.

Interopérabilité : des passerelles inter-services

Le SDET évolue en explicitant la nécessité d’une connexion inter-ENT.
Cette nouvelle modalité doit faire l’objet de compléments opérationnels. Elle vise à la prise en compte, dans les projets ENT, du parcours de l’élève tout au long de sa scolarité. Notamment, la nécessité de revoir l’articulation des services numériques éducatifs dans le cadre de la réforme du socle commun de connaissances et de culture. Le cycle 3 (CM1, CM2 et 6e) impose de revoir l’articulation entre l’ENT école et l’ENT collège.

Un nouveau dispositif d’accès aux services tiers, le gestionnaire d’accès aux ressources (GAR [5]) numériques vise à simplifier les démarches des établissements scolaires :

  • le GAR utilise les identités fournies par les ENT
  • le volet juridique est pris en charge par la fédération des adhérents au cadre de confiance intégré au GAR
  • le GAR regroupe la gestion de toutes les ressources dans une seule interface et permet aux élèves et enseignants d’accéder de manière transparente aux ressources qui leur sont affectées
Les cadres de confiance numérique
Source : Dane de l’académie de Versailles

Architecture des ENT

L’architecture des ENT est repensée pour prendre en compte les différentes modes d’accès aux services (gestion multisupport). La part grandissante de l’accès à l’internet en mobilité nécessite que l’ENT soit utilisable sur un ordiphone, une tablette.

Les canaux d’accès sont également clairement identifiés (gestion multicanal). Les usagers de l’ENT doivent pouvoir consulter l’ENT avec un navigateur web, une application mobile voire une application mobile dédiée.

Les services utilisateurs sont organisés en plusieurs domaines :

  • services Communication et collaboration
  • services Informationnels et documentaires
  • services Accompagnement de la vie de l’élève
  • services Production pédagogique et éducative
  • services Utilitaires

Chaque porteur de projet peut ainsi construire le cahier des charges de son ENT en définissant des périmètres fonctionnels clairement identifiés.

La modularité est la 5e et dernière nouveauté proposée dans le référentiel national.
La communication inter services/applications doit être régie par les API [6]. Les modes de communication entre les différents services de l’ENT qu’ils soient internes à l’ENT, externes à l’ENT et dans cecas gérés via un service tiers, doivent être connus de tous les acteurs. Cette approche s’inspire des nouveaux modes de programmation utilisés sur le web.

Architecture d’ENT
Source : SDET V6 - MEN - DNE

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)